Philippines

Notes du Bangsamoro (5) L’autonomie, et après ?

Philippines 2019 Un Bangsamoro élargi, doté d’un parlement propre, de plus d’autonomie et de ressources accrues, c’est chose faite et, fin mars dernier, un gouvernement de transition a été nommé, qui dispose de trois ans pour poser les bases d’une paix durable dans la région : un défi qui suscite autant d’espoirs que de doutes (…)

Philippines

Notes du Bangsamoro (4) Indigènes

Philippines 2019 Bien avant son adoption définitive – juillet 2018 par le parlement, janvier 2019 par référendum –, la Loi organique sur le Bangsamoro (BOL) suscitait inquiétudes et débats parmi les populations indigènes de la région autonome. Les préoccupations récemment exprimées, tant lors d’une rencontre inter-tribale tenue dans la municipalité d’Upi que du dialogue entre représentants du gouvernement de transition et indigènes du hameau de Bagong, témoignent de la complexité de la situation et des questions toujours en suspens que posent le fonctionnement et les orientations futures de la nouvelle entité administrative (…)

Philippines

Notes du Bangsamoro (3) Marawi

Philippines 2019 Près de deux ans après la fin de la bataille de Marawi, la capitale de la province de Lanao del Sur renaît lentement de ses cendres, mais la partie de la ville située sur la rive gauche de l’Agus River, la plus affectée par les combats, demeure un champ de ruines toujours interdit au public (…)

Philippines

Notes du Bangsamoro (2) Iligan

Philippines 2019 Capitale de la province de Lanao del Norte dans l’île de Mindanao, Iligan est une ville de 350.000 habitants, prospère et dont la population (la généralisation est sûrement excessive) a tendance à considérer sa cité comme un bastion de chrétienté cerné par les mahométans. Or voilà que, le 23 mai 2017, un commando du Groupe Maute plante le drapeau de l’État Islamique sur la ville voisine de Marawi et que des dizaines de milliers de familles musulmanes fuyant les combats qui font rage entre djihadistes et soldats de l’armée régulière déferlent sur Iligan (…)

Philippines

Inquiétantes élections de mi-mandat

Philippines 2019 Les soupçons de fraude, les achats de votes massifs, les nombreux bugs informatiques des machines à voter ou les irrégularités flagrantes constatées lors du scrutin ne suffisent pas, à elles seules, à expliquer la large victoire des partisans du président Duterte lors des élections de mi-mandat du 13 mai dernier. Seule lueur d’espoir : la bonne résistance de la gauche radicale qui, en dépit d’une virulente propagande anti-communiste menée tout au long de la campagne électorale par l’armée et la police, obtient 6 députés à l’Assemblée nationale (…)