Togo 2014

Togo

Parole de syndicaliste (I) Florence Katanga Tshilalo

Florence Katanga Tshilalo est ouvrière chez SOFINA, une société installée dans la zone franche de Lomé. Elle est déléguée syndicale de son entreprise et membre du bureau du SYNATRAZOFT (Syndicat national des travailleurs de la zone franche du Togo). Elle raconte…


Employée depuis près de 11 ans dans la société SOFINA (Société fil nylon africain), Florence gagne un salaire mensuel de 46.000 FCFA (environ 70 euros).Le SYNATRAZOFT, premier syndicat de la zone franche, a été créé en 2009. L’année suivante, un texte officiel est venu combler un vide juridique en reconnaissant que le code du travail togolais s’appliquait bien dans les entreprises de la zone franche.

En 2012, les organisations syndicales de la zone franche, soutenues par l’ONG Solidarité et action pour un développement durable (SADD), ont signé, avec la SAZOF (Société administrative de la zone franche), une convention collective sectorielle qui est entrée en vigueur début 2013 – convention collective que nombre d’employeurs de la zone franche se montrent aujourd’hui réticents à appliquer.
Prochaine étape : dans les mois à venir, syndicats et employeurs doivent renégocier la grille salariale.