Cambodge 2013

Cambodge

Des canons à eau contre les ouvrières de SL Garment

Phnom Penh, 12 novembre 2013. Aujourd’hui, cela fait exactement trois mois que les ouvrières de l’entreprise de confection SL Garment sont en grève. Une bonne raison pour manifester. Mais plusieurs centaines de policiers anti-émeute ont été déployés pour empêcher les manifestants de parvenir jusqu’à leur objectif : le bureau du premier ministre.

Après un premier barrage franchi sans encombres, les grévistes se heurtent aux troupes de choc qui interdisent l’entrée du pont de Stung Meanchey.
Face à face tendu, jusqu’à l’affrontement, quand les manifestants tentent de forcer le barrage. Les canons à eau entrent en action et la police charge.

Avec ses 6.000 ouvrières, SL Garment Ltd, est l’une des plus grosses usines de confection d’Asie du sud-est. Elle produit pour de grandes marques du prêt à porter comme Gap, H&M et Levi’s.
Au départ du mouvement de grève : une revendication d’augmentation salariale… sur laquelle vient bientôt se greffer la demande de retrait des vigiles armés introduits à l’intérieur de l’entreprise et la mise à l’écart du cadre responsable de cette mesure.

La suite est plus confuse. Une contre-offensive, menée à coup de pierres et de bouteilles vides semble être surtout le fait de groupes de jeunes qui rêvent d’en découdre. Quoi qu’il en soit, ils mettent les forces de l’ordre en déroute et incendient une voiture de police… Jusqu’à l’arrivée des renfort qui entrent en action à coup de grenades lacrymogènes et font usage de leurs armes de poing : résultats, un mort (une femme de 49 ans qui n’avait rien à voir avec la manifestation, tuée par une balle perdue) et plusieurs blessés.

A ce moment-là, la plus part des ouvrières se sont déjà retirées.

les photos de cette page sont également disponibles en version couleur