Colombie

Fumigations au glyphosate vs plantations de coca

Colombie 2001Suite aux déclarations de Donald Trump, qui se dit préoccupé par l’expansion des cultures de coca en Colombie, Yvan Duque, le président colombien, se prononce pour la reprise des fumigations de glyphosate sur les plantations de ladite coca et souhaite que la Cour constitutionnelle lève les restrictions interdisant l’usage du glyphosate dans les parcs nationaux et les zones de « réserves paysannes et indigènes », ainsi que l’épandage aérien (…)

Colombie

Accord de paix en Colombie

Ce mercredi 24 mai, le gouvernement colombien et la guérilla des FARC ont signé un accord de paix qui pourrait mettre fin à plus d’un demi-siècle de conflit armé. A cette occasion, je remets en ligne mon dernier reportage dans ce pays. Il y est (entre autre) question d’un précédent accord de paix paraphé, en 1984, par les mêmes protagonistes. Espérons que l’accord de la Havane ne subira pas le même sort (…)

Je suis Charlie

Ils ne nous feront pas taire !

France 2015 Colombie 2014Deux jours avant la tuerie de Charlie Hebdo, j’ai reçu un mail de la Communauté de paix de San José Apartado, en Colombie. C’était un message de bonne année. Extrait : « ce que nous devons retenir du chemin parcouru, le plus important sans doute, c’est qu’en dépit de l’horreur ils n’ont pas pu nous faire taire et n’y parviendront pas tant qu’ils ne nous auront pas exterminé jusqu’au dernier » (…)

Colombie

Hameau de Nueva Luz

Colombie 2013Début 1997, les combats qui opposent la guérilla des FARC à l’armée et aux paramilitaires font fuir une partie de la population de Nueva Luz. Les paramilitaires se chargent de convaincre les autres de déguerpir. « Vends ta terre, ou c’est ta veuve qui le fera », disent-ils ainsi à Rafael Mosquera, l’obligeant à leur céder sa terre à un prix dérisoire et à abandonner bétail, récoltes et maison pour se réfugier à Riosucio (…)

Colombie

Avoir 20 ans à Bogota

colombieAvoir 20 ans à Bogota, quand on a de la chance, c’est résider au nord de la ville ou dans les quartiers des classes moyennes, aller à l’Université et posséder, peut-être, un téléphone portable, une voiture.. Mais pour la majorité des jeunes, avoir 20 ans à Bogota c’est habiter au sud de la capitale, à Ciudad Bolivar – deux millions d’habitants, un dépotoir de pauvres – où survivre est l’unique préoccupation. (…)