France 2018

France

Lille / Changeons le système, pas le climat !

Il a fallu attendre la très médiatique démission de Nicolas Hulot pour que ça réagisse… Enfin, mieux vaut tard que jamais !

Il y avait du monde, à Lille, sur la place de Général de Gaulle. Comme jamais sans doute pour un rassemblement en défense de l’environnement. Et des pancartes, et des affichettes et des banderoles qui témoignaient de la biodiversité militante.
Il y avait…
des objectifs : « Nous n’avons qu’une seule planète »,
des gourmands : « Préservons la terre, c’est la seule planète ou il y a du chocolat »,
des alcooliques : « Sauvons la terre, c’est la seule planète où il y a de la bière »,
des mathématiciens : « + tard = trop tard »,
des anglophones : « Which green do you see ? », « Make no waste »,
des bilingues : « Zéro waste, Lille pour le climat »,
des malpolis : « Arrête de niquer ta mer »,
des partageurs : « Des énergies renouvelables pour toutes et pour tous »,
des mystiques : « Mère nature est la seule terre qui nous soit donnée, préservons-la »,
des bureaucrates : « Pour la planification écologique »,
des comptables : « L’argent pour le climat existe, il est dans les paradis fiscaux »,
des parents d’enfant unique : « Quel avenir pour mon fils ? »
des allergiques : « J’étouffe avec tout ce bitume »,
des garçons de café : « Chaud devant ! »,
des collectivistes : « Tous ensemble, changeons ce système »,
des entomologistes : « T’attends que ce soit les fourmis qui sauvent notre planète ? »,
des interrogatifs : « Quelle planète pour nos enfants ? »,
des bavards : « C’est pas utopiste de croire qu’on peut changer les choses, c’est utopiste de croire que les choses ne changeront pas »,
des laconiques : « SOS »,
des qui scandent : « Zéro fossile »,
des sans illusion mais pas résignés pour autant : « N’attendez rien de notre gouvernement, agissons maintenant »,
des qui enjoignent : « Stop Macron »,
des qui affirment : « Nous sommes tous concernés »,
des qui alertent : « Urgence climatique ! »,
des qui sous-entendent que les mois à venir seront : « Plus chaud que le climat »,
des qui métonymisent : « Le réchauffement en marche »,
des qui suggèrent : « Soyons les gardiens de la terre et non les propriétaires »,
des qui vont au fond des choses et ne se contentent pas de demi-mesures ou de petits pas : « Changeons le système, pas le climat »,
et beaucoup d’autres…